Nomad Journey Logo

Mullippadi

3 semaines aux côtés d’orphelins exceptionnels

Sep 4, 2018 comment(s)

- Nous nous sommes aussi improvisés professeur d’anglais pour moi et d’informatique pour Edouard. Chaque jour, les enfants ont des cours de soutien après l’école pour leur donner toutes les chances de réussir. Malgré quelques élèves perturbateurs, nous avons énormément apprécié donner des cours. Édouard a même appris certains à coder !

Tiruchirappalli

Trichy a été une courte étape mais déjà, nous notons une grande différence avec le Nord de l’Inde. Nous sommes maintenant dans le Tamil Nadu et chaque état a sa propre culture : de la nourriture, un langage, une architecture et des habits complètement différents.

Nous avons visité le temple hindou Sri Ranganathaswamy. Nous avons pris un bus public pour rejoindre le temple qui se situe sur une petite ile entre 2 rivières. C’est le plus grand temple d’Inde et un des plus grands complexes religieux du monde ! C’était très différent de tout ce que nous avions pu voir précédemment dans le pays, très coloré et bien entretenu.

Notre arrivée à Deva Kirubai Social Help Association (DKSHA)

Le jour suivant, nous avons pris un bus pour Manapparai qui se situe à 50 km de Trichy. Isaac, le fondateur et directeur de l’association, est venu nous chercher. Il nous a tout de suite annoncé qu’une fête aurait lieu le soir même pour célébrer l’anniversaire et dernier jour de volontaires mais aussi pour nous souhaiter la bienvenue ! Nous ne nous attendions vraiment pas à ce qui allait suivre.

Après 15 minutes, nous sommes arrivés à l’orphelinat où les enfants nous attendaient dans une grande salle, debout, en applaudissant pour nous souhaiter la bienvenue. La première heure était presque irréelle : nous retiendrons tous les sourires, les merveilleux visages mais surtout leur envie de nous découvrir. La cérémonie de bienvenue était super avec danse, chant, discours. Nous n’avions jamais vécu une telle expérience et j’ai vraiment eu l’impression d’être dans un reportage télé sur Arte.

Notre première impression

Passée la première nuit, nous avons eu le temps de comprendre le fonctionnement de l’orphelinat. 72 enfants y vivent actuellement, 23 filles at 39 garçons. Certains d’entre eux sont orphelins, d’autres semi-orphelins (un des parents est vivant). La plupart du temps, le parent restant a abandonné leurs enfants après un second mariage ou est dans l’incapacité de les prendre en charge (alcooliques, en prison ou sans suffisamment d’argent).

Nous avons été très surpris de voir la qualité des équipements et une si bonne condition de vie ici. Les enfants mangent à leur faim, ils ont une salle informatique à disposition, le campus est propre et surtout, le mot que j’utiliserais pour décrire l’atmosphère à première vue est BONHEUR.

Notre aide à DKSHA

Nous avons pu aider sur 3 points de vue différents :

- Tout d’abord, nous étions aux cotés des enfants pour leur tâches quotidiennes. Nous avons passé beaucoup de temps à jouer et manger avec eux ainsi que les aider à faire leurs devoirs. Les enfants ne sont pas du tout timides et nous sollicitent en permanence. Il faut dire qu’à la fin de la journée, nous étions épuisés !

- Nous nous sommes aussi improvisés professeur d’anglais pour moi et d’informatique pour Edouard. Chaque jour, les enfants ont des cours de soutien après l’école pour leur donner toutes les chances de réussir. Malgré quelques élèves perturbateurs, nous avons énormément apprécié donner des cours. Edouard a même appris certains à coder !

- Enfin, nous avons apporté notre aide au bureau. Nous nous sommes occupés de mettre à jour leur site internet, créer une campagne de récolte de fonds (vous trouverez le projet ici), promouvoir la réussite des élèves a l’université, etc.

Nous espérons que nous avons été utiles et que les élèves se souviendront de ce que nous leur avons appris.

Comment l’ONG fonctionne et notre bilan

L’association est entièrement indépendante du Gouvernement et se finance uniquement via des donations. Nous avons compris qu’ils ont des donneurs réguliers et irréguliers ainsi qu’un partenariat avec Miracle Foundation qui les soutient notamment dans le financement des études supérieures des adolescents.

Isaac est aussi impliqué dans de nombreux réseaux et associations. Nous avons pu voir qu’il fait face à des difficultés de financement parfois mais il s’entoure des bonnes personnes et arrive à financer ses multiples projets, petit à petit. Il essaie toujours de faire de son mieux pour le bien des enfants.

Plus nous avons passé de temps à l’orphelinat, plus nous avons découvert d’autres facettes de la vie ici. Ce n’est pas tous les jours tout beau tout rose. Isaac a partagé certaines histoires des enfants, nous avons entendu des pleurs, certains se sont battus et un adolescent a fugué à deux reprises pendant notre séjour.

Malgré tout cela, nous avons vécu une expérience fantastique. Grace à Isaac, nous avons assisté à de nombreux évènements et cérémonies (anniversaires, fête nationale des enseignants, 2 mariages, une journée de solidarité offrant des check up gratuits avec médecin, la rencontre avec des fermiers et femmes isolés des villages alentours et nous avons même assisté à une cérémonie de passage à la puberté d’une jeune fille !). C’était coloré, dans la bonne humeur et nous avons toujours été traité comme des invités de marque.

C’était très dur de dire au revoir. Malgré un environnement simple, nous avons été très bien accueillis par Isaac et sa famille, les employés et les enfants.

Quand j’étais jeune, je voulais être éducatrice pour enfants. J’ai trouvé beaucoup de similitudes entre les RH et le rôle que tient Isaac ! Nous allons garder contact et nous ne pouvons le remercier assez pour tout ce qu’il a partagé avec nous.

Nous gardons en mémoire et dans notre cœur tous ces enfants qui ont illuminé notre vie pendant 3 semaines.