Nomad Journey Logo

World

Bilan d’un an autour du monde

May 16, 2019 comment(s)

Aujourd’hui, le 16 mai 2019, cela fait un an que nous avons quitté notre belle vie de Sydney pour entamer l’expérience la plus incroyable de nos vies !

Retour sur 365 jours d’aventures.

Un an en chiffres

En un an, nous avons eu le temps d’en faire des choses ! Nous avons visité 123 villes dans 19 pays et dormi dans 97 lits et chambres d’hôtel.

Nous avons dépensé en moyenne 32 euros par jour et par personne.

Avec 88 795 kilomètres parcourus depuis notre départ de Sydney, dont 19 765 par voie terrestre, nous pouvons dire que nous avons passé un temps fou dans les transports : 396h dans 82 bus ou minibus soit l'équivalent de plus de 2 semaines, 94h25min dans 30 avions, 49h40min dans 20 bateaux. Mais nous avons pris des moyens de transport beaucoup plus insolites comme le dromadaire, la tyrolienne, le cheval, le téléphérique, la montgolfière…. Mais surtout nous avons marché 3 068 kilomètres, c’est-à-dire 600 km de plus qu’un Paris Moscou à vol d'oiseau !

Un an de voyage, c’est du beau et du mauvais temps… Nous avons globalement été très chanceux les 250 premiers jours (hormis quelques jours en Inde du nord) avec soleil, chaleur… Puis nous sommes arrivés en Bolivie et depuis seulement quelques jours ensoleillés par ci par là.

Mais qui dit beau temps, dit coups de soleil pour moi ! On en comptabilise au moins 8 gros. Ouh ce n’est pas bien ça… Quant à Edouard, vous connaissez la réponse.

Notre top 12

Les gens nous demandent souvent, « quel pays avez-vous préféré ? ». Il est très dur de répondre car ils sont tous différents et dans un pays on peut vivre des moments extraordinaires et des moins agréables.

Nous avons donc essayé de nous mettre d’accord sur des villes ou des moments particuliers vécus sans ordre.

  • Donner de notre temps aux orphelins de DKSHA en Inde et se sentir utile
  • Prendre un bateau sans moteur dans les backwaters en Inde et ramer dans le dédale des canaux.
  • Observer les animaux des îles Komodo en Indonésie et plus particulièrement nager avec des raies Manta.
  • Passer des heures sur une barque du lac Inle au Myanmar pour observer le coucher de soleil
  • Faire un tour en montgolfière au-dessus des dunes du désert de Dubai
  • Se baigner dans les eaux transparentes des wadi d’Oman
  • Randonner et camper dans les paysages époustouflants de la Patagonie argentine
  • Jouer aux aventuriers dans la jungle amazonienne de Bolivie avec Sarah
  • Découvrir la beauté et le calme du lac Titicaca sur l’Isla Del Sol en Bolivie
  • Faire le trek éprouvant du Salkantay et finir par l’impressionnant Machu Picchu au Pérou
  • Se balader autour du volcan Cotopaxi et profiter d’une vue imprenable depuis la Hacienda Los Mortiños en Equateur
  • Se perdre dans l’inattendu désert de Tatacoa en Colombie

Mais 12 ce n’est rien sur un an, on ne pouvait pas ne pas mentionner la Salar de Uyuni, le Taj Mahal, l’observation d’éléphants sauvages en pleine nature dans les plantations de thé du sud de l’Inde, notre road trip à moto, la folie des pèlerins de Varanasi, les temples de Bagan au Myanmar, les ruelles bleues de Chefchaouen au Maroc, et on en passe !

La nourriture

Ceux qui nous connaissent savent que nous sommes de gros gourmands ! Nous avons tenté de manger végétarien mais c’était parfois un vrai défi. Les pays les pires niveau nourriture selon nous sont Oman, Myanmar et Bolivie.

Mais nous nous sommes aussi régalés :

  • A Locavore, un restaurant gastronomique d’Ubud à Bali
  • Les msemen du petit-déjeuner au Maroc
  • Quelques repas exceptionnellement savoureux en Inde, notamment à l’ITC Mughal le soir de mon anniversaire à Agra
  • Les dim sum des restaurants locaux et pas chers à Hong Kong
  • La granadilla, notre fruit préféré testé en Amérique du Sud, un genre de fruit de la passion mais plus sucré et moins acide
  • Les ceviches des côtes sud-américaines, du poisson cru avec un jus de citron et un peu de coriandre, à servir très frais

Vie de digital nomad

Nous avons adopté un nouveau mode de vie, celui de digital nomad. Édouard travaille à distance à temps partiel avec un total de plus de 1000h sur un an. En fonction des pays que nous avons parcourus, il a travaillé parfois le matin, parfois le soir. Et cela demande une vraie organisation ! En effet, nous devons planifier nos activités en fonction, toujours avoir des hôtels avec bon wifi, acheter des cartes SIM locales en cas d’urgence, faire en sorte que le fond soit neutre lorsqu’il a des réunions.

Édouard s’est retrouvé dans des situations vraiment rigolotes (après coup) à faire une réunion dans une voiture dans le désert d’Oman en pleine nuit, à devoir gérer une urgence dans un bus avec musique colombienne à fond…

Mais pour la plupart du temps, il a eu la chance de travailler dans des endroits à couper le souffle. Nous avons d’ailleurs sélectionné quelques photos à cette occasion pour vous montrer à quel point cette nouvelle vie est incroyable !

Ce que nous pensions être un moyen de gagner un peu d’argent au départ est désormais un vrai mode de vie.

Notre bilan

En un an, on en fait des choses. On est même parfois très fatigués et on a besoin de jours de congés ! Nous avons essayé de prendre notre temps au maximum, sans essayer de TOUT faire.

Ce tour du monde nous aura donné de bonnes leçons de vie :

  • Il y a toujours des solutions, même quand on en a marre, qu’on se dit qu’on n’y arrivera pas.
  • Nous avons ressenti une liberté totale, à tout point de vue. Pas d’attachement matériel, pas de route prédéfinie, nous avons avancé au gré de nos envies.
  • Nous avons rencontré des gens exceptionnels, locaux comme voyageurs, à qui nous n'aurions probablement jamais parlé dans une vie "normale". Des rencontres qui nous ont enrichies tout le long du voyage.
  • Aider les gens rend heureux. Nos expériences de volontariat ont été très fortes et les sourires des gens que l’on aide n’a pas de prix. Particulièrement, nous sommes fiers de notre volontariat dans l’orphelinat en Inde qui nous marquera à jamais.

Mais, bien heureusement, notre tour du monde n’est pas fini ! Il nous reste un peu de temps en Amérique du Sud avant de filer en France pour préparer ce qui sera sans doute le plus beau jour de notre vie et repartir pour de nouvelles aventures… en Afrique !