Nomad Journey Logo

Bariloche

Refugio Frey

Jan 18, 2019 comment(s)

Comme nous n'en avions pas assez de nos précédentes randos, nous avons décidé d'en faire une autre. Cette fois-ci, l'objectif était d'atteindre un refuge coincé en haut d'une montagne à 1700m d'altitude.

En route

C'était sûrement l’une des randos les plus difficiles que nous ayons faites.

Grâce au talent d'Annabelle en stop (sûrement grâce a toutes ces heures passées devant Pékin Express) nous avons trouvé une voiture pour nous amener au départ de la marche, ouf!

Elle est plutôt facile au début, ça monte et descend. Rapidement, ça ne fait que monter. Et plus on avance, plus c'est pentu. Le dernier kilomètre était terrible. C'était quasiment de l'escalade et avec nos gros sacs à dos, Annabelle et moi commencions à atteindre notre limite.

Au sommet

Sur le chemin, nous sommes passés à travers une forêt sans vue sur le paysage environnant. Mais cela valait vraiment le coup une fois arrivés au sommet. Le refuge est situé en bordure de la laguna Tonchek. Le lac devient comme un miroir au coucher du soleil, et c'était même tentant d'y faire trempette. Ce que nous avons fait ! Nous nous sommes rafraîchis et avons profité de la superbe vue depuis notre tente.

La matin suivant, nous avons décidé d'aller encore un peu plus haut pour atteindre la laguna Schmoll. Elle est située 200 mètres plus haut, cette fois ci sans sacs à dos, facile ! Encore une fois, nous avons été subjugués par le paysage une fois en haut. L'eau est transparente. Nous nous sommes aussi bien amusés avec la neige tout en prenant des coups de soleil.

Le retour

Après un pique nique très agréable au bord de l'eau, il était temps de plier bagages et de commencer la descente. La grosse montée qui nous avait pris 2 heures la veille, nous l'avons fait en seulement 45 minutes. Et ça a continué à descendre. Nous sommes arrivés à la lago Gutiérrez en 4 heures. Encore une fois, il n'y avait pas de vue, un peu déçus.

Pour rejoindre notre camping, nous avons refait du stop. Nous avons été chanceux de trouver une voiture qui nous déposait juste en face.

Ceci était notre dernière aventure à Bariloche, car nous sommes exténués et que nous allons nous reposer jusqu'à notre avion de lundi.