Nomad Journey Logo

Cusco

Salkantay Trek pour rejoindre le Machu Picchu

Mar 17, 2019 comment(s)

« Les français ne prennent jamais de guide ni de cuisinier », un local nous a dit. Et c’est vrai. Après avoir hésité, nous avons décidé de nous lancer dans ce trek aussi difficile que fantastique en autonomie. Pas de guide, pas d’agence, nous souhaitions aller à notre rythme pour apprécier chaque moment.

Nous voulions faire ce trek depuis un moment. Il nous amènera au fameux Machu Picchu, tant attendu durant ce tour du monde.

Mais avant ce trek intense, nous avons passé quelques jours à Cusco, très sympathique ville pour explorer les environs et se reposer.

Jour 1

Le premier jour était assez facile. Nous nous sommes levés tôt pour prendre un minibus jusqu’à Mollepata. De là, nous avons pris une autre voiture pour Soraypampa, le point de départ de notre trek. Après avoir planté la tente, nous avons commencé notre montée pour la laguna Humantay. Le temps n’est pas génial (et le restera quasi dans la totalité du trek), nous avons donc du marcher sous la pluie. En arrivant à la laguna, on est resté bouche bée devant l’intensité du bleu turquoise de l’eau, exceptionnel ! Une éclaircie nous a même permis de voir les glaciers et montagnes qui l’entourent, superbe.

Jour 2

Aussi connu comme « la randonnée la plus difficile qu’Annabelle n’est jamais faite ». En un jour, nous sommes montés de 3900m à 4630m puis redescendus jusqu’à 2900m. Tout cela avec des conditions climatiques difficiles, la pluie et le temps glacial. Nous étions entourés de glaciers que nous avons pu apercevoir lors d’éclaircies.

La montée était une vraie épreuve en ayant du mal à gérer notre respiration. Nous avons mis quasiment 5h ! En cette fin de saison des pluies, il y a beaucoup de brouillard et la visibilité relativement mauvaise. Sans pouvoir voir grand-chose, nous entendions des blocs de glace se détacher tout près de nous. Le bruit était vraiment impressionnant.

Nous avons ensuite commencé la descente qui s’est avéré interminable. Nous sommes finalement arrivés à Chaullay juste avant le coucher de soleil après 10 bonnes heures de marche. Épuisés, nous avons cuisiné dans un silence de mort avant de se coucher à 19h30 !

Jour 3

La marche aujourd’hui était plutôt inattendue. Le plan était de marcher le long de la rivière pour rejoindre Sahuayaco. Mais due à la saison des pluies, des éboulements ont eu lieu récemment et le chemin n’était pas vraiment sure. Dès le début, une cascade avait augmenté de volume et nous voilà obligés d’enlever nos chaussures pour la traverser. Nous étions inquiets de l’état de la route et en plus pensions initialement que c’était que de la descente. Pas du tout ! Nous avons monté et descendu toute la journée.

Une deuxième cascade à traverser, cette fois ci un pont fait de 2 branches d’arbre a été aménagé. C’était seulement le début, nous avons traversé des chutes d’eau toute la journée ! Notre dernière aventure de la journée a débuté lorsque nous avons rencontré deux enfants ( Eduardo et Maeli ) nous proposant de les suivre pour un chemin plus court. Après 10 minutes à crapahuter dans la jungle, nous sommes arrivés au niveau de la rivière. Pour la traverser, nous devons prendre un par un une tyrolienne sur laquelle est accrochée une minuscule plate-forme, juste de quoi mettre mon sac et s’assoir. C’est devenu flippant quand la petite n’arrivait plus à tirer Annabelle, suspendue au milieu de cette rivière déchaînée, depuis l’autre côté de la rive !

Nous sommes enfin arrivés à Sahuayaco et avons trouvé une voiture assez facilement pour aller à notre destination finale pour la journée Santa Teresa. Le chemin était rempli de plantations de tout type de fruits.

En arrivant, nous allons directement aux eaux thermales pour profiter des eaux à 40 degrés. Nous y sommes restés jusqu’à la tombée de la nuit, magique de voir les étoiles depuis ces bains naturels.

Jour 4

Les rails mythiques qui mènent au Machu Picchu. Ce matin, nous prenons le temps, petite grasse mat’ ! Nous avons pris un minibus pour Hidroelectrica. De là, a commencé la marche mythique de 2h30 qui a eu le don de faire monter l’excitation ! Nous sommes enfin arrivés à Aguas Calientes le Pueblo du Machu Picchu. Nous sommes trop contents d’y être et impatient d’être au lendemain.

Jour 5

Jour J tant attendu de ce tour du monde. La veille, Annabelle eu la bonne idée d’acheter des tickets de bus pour arriver en haut de la montagne. Nous nous sommes levés à 5h du matin pour prendre le bus et comme d’habitude il pleuvait. Nous étions vraiment contents de ne pas avoir à monter les marches à pieds. En entrant, nous avons eu un premier aperçu du Machu Picchu. Excités d’être là, Annabelle a même eu les larmes aux yeux ! Même s’il y avait du brouillard, nous sommes allés au Mirador pour avoir la vue sur toute la cité. Avec les nuages, la vue et l’atmosphère étaient uniques.

Nous nous sommes ensuite baladés au milieu des ruines impressionnés par la beauté du paysage. La citadelle inca était plus grande et mieux conservée que ce que nous l’avions imaginé. Bref, nous étions bluffés et impressionnés. Puis le miracle arriva : fini la pluie et place à quelques rayons de soleil, pour le plus grand plaisir d’Annabelle.

Après 4h sur le site, nous avons commencé notre long retour sur Cusco, plein de souvenirs dans la tête. Nous avons visité le mythique Machu Picchu !!