Nomad Journey Logo

Jaisalmer

Un fort au milieu de désert

Aug 14, 2018 comment(s)

Après une nuit dans le train avec Edouard étant malade (merci la tourista), nous sommes arrivés à Jaisalmer, à l’heure ! Jaisalmer se situe dans le désert du Thar, non loin de la frontière avec le Pakistan. La température moyenne pendant notre séjour était de 36 degrés mais en Juin, il peut faire jusqu’à 50 degrés !

La vieille ville

La principale attraction est le fort qui a été construit avec de la pierre jaune et sans ciment. La pierre tient grâce à son poids. On dirait vraiment un château de sable qu’un enfant aurait fait ! C’est d’ailleurs l’un des forts les plus vieux d’Inde. A l’intérieur de la forteresse, on trouve le palais ainsi que la vieille ville. Le palais Rajmahal est joli et la vue d’en haut sur la ville et le désert, plus loin, est exceptionnelle. 

Nous avons également visite 5 temples jains. Ces temples sont interconnectés et on s’y balade de l’un a l’autre. Les détails sont incroyables. Encore une fois, on meurt de chaud !

C’est très sympa de se balader dans la vieille ville, sentir l’atmosphère, se perdre dans les ruelles, croiser les habitants. L’architecture ici aussi est très belle, même des maisons de monsieur et madame tout le monde. Nous avons d’ailleurs visite 2 haveli qui sont ces maisons traditionnelles construites à partir du XVIIIe siècle par des riches marchands.

Edouard avait vraiment besoin de se couper les cheveux, cela tombe bien, il y a des barber shop à chaque coin de rue ! Après avoir discuté avec des locaux, nous nous sommes arrêtés à un des barber les plus connus de la ville. On dit même que le Maharaja est déjà venu se faire raser ici ! Quoiqu’il en soit, nous avons passe un très bon moment et Edouard était plutôt content de sa coupe.

Autour de Jaisalmer

Le mercredi après-midi, nous avons loué un scooter pour visiter les environs de Jaisalmer. Notre premier arrêt a été Bada Bagh, à environ 6 km. En arrivant, le site apparait d’un coup, comme s’il sortait du sable. Il est bordé par un lac qui ajoute à la beauté des lieux. C’est là où se trouvent les tombeaux des Maharajas de Jaisalmer mais ils sont aujourd’hui tous vides. Nous avons eu chaud mais nous avons passé un moment vraiment sympa. En effet, nous avons rencontré une famille indienne qui nous a gentiment proposé de partager leur déjeuner. Les desserts étaient à tomber et on a bien rigolé.

Nous avons ensuite rejoint Lodruva, 10 km plus loin. Sur la route, nous commençons à voir nos premières petites dunes mais malheureusement, aussi des dizaines d’éoliennes qui gâchent parfois un peu le paysage. A Lodruva, nous visitons un temple jain qui abrite le prophète Parshvanath associé au serpent. Il est raconté qu’un cobra géant vit sous le temple et le protège. Nous étions seuls à visiter le lieu ce qui était très agréable.

Le dernier stop était Amar Sagar, à 10 km encore. La route était encore très dépaysante. Nous nous sommes arrêtés à une petite oasis où un paysan et ses vaches buvaient, le tout dans une ambiance très paisible. Nous avons visité un autre temple jain, bien plus grand. Les détails dans la pierre sculptée du temple sont incroyables. A cote, il y a un lac qui est haut en hiver. Il y avait un peu d’eau et surtout plein d’animaux : vaches, chèvres, chiens, paons. 

Cet après-midi en scooter était super. Les paysages sont beaux et nous avons pris le temps de parler aux locaux. Ils étaient tous souriants et contents de partager un moment avec nous, eux aussi.

Replanning the trip

Nous étions initialement venus à Jaisalmer car j’avais répondu à une annonce pour faire du volontariat dans un hôtel / agence de voyage qui organise des safaris en dromadaire dans le désert. L’idée était de les aider avec les demandes des touristes, les réservations, les e mails.

Le premier jour, j’ai dû nettoyer les chambres du vieil hôtel. Le deuxième jour, je suis allée aider à l’agence mais j’ai vite compris que le manager n’avait besoin de moi uniquement pour écrire des commentaires sur les sites de réservations, parfois même des fausses revues ! Sa façon de travailler et d’interagir avec les gens n’avaient d’importance que pour l’argent. On s’est senti mal à l’aise rapidement et avons décidé de partir. Nous savons que nous sommes chanceux de pouvoir voyager et être libre de prendre ce genre de décisions. Nous préférons payer notre hôtel et ne dépendre de personne plutôt que de faire d’aller contre nos valeurs.

Du coup, nous avons dû replanifier notre voyage. En effet, nous avions prévu de rester deux semaines à Jaisalmer. Nous avons décidé de rester quelques jours de plus avant de partir pour une autre ville d’Inde, unique. Restez connectés !